L'utilisation des huiles essentielles par voie orale

Comment utiliser les huiles essentielles par voie orale

L'aromathérapie par voie orale :

Pour les personnes qui ne sont pas habituées à pratiquer l'aromathérapie, l'usage de la voie orale est toujours un peu délicate et ne doit pas forcément se faire en première intention.

Pour y avoir recours, il est indispensable de ne pas le faire à l'aveugle sans une bonne connaissance des huiles essentielles et de leurs propriétés ou sans l'avis et les conseils d'un thérapeute averti.

Le respect des doses, des durées de traitement, des précautions d'emploi et des contre indications sont encore plus valables pour la voie orale.

Le mode et les supports d'administration de la prise d'huiles essentielles par voie orale :

 

Avaler les huiles essentielles directement pures :

Sur ou sous la langue, sur un demi sucre ou un comprimé neutre à sucer, cependant, attention avec ces modes d'administration, il faut éviter les huiles essentielles dermocaustiques riches en phénols ou en cétones qui peuvent être irritantes pour les muqueuses buccales et digestives (par exemple : les huiles essentielles d'Origans, de Sarriette des montagnes, de Thym à thymol, de Thym saturéoides, de Cannelle de Ceylan écorce, de Menthe poivrée, de Girofle clou...).

Avaler les huiles essentielles diluées :

Diluées dans une cuillère à café de miel, de sirop d'agave, d'huile végétale alimentaire bio comme (l'huile d'Olive, de Colza, de Sésame ou de Tournesol), de dispersant interne spécifique voie orale pour huile essentielle ou encore à l'intérieur d'une boulette de mie de pain à avaler.

A l'aide de ces supports, étant diluées, les huiles essentielles dermocaustiques seront beaucoup mieux tolérées et seront plus faciles à accepter au niveau du goût.

Remarques :   

  • Lorsqu'on laisse agir un peu sous la langue (qui est une zone très richement     vascularisée) avant d'avaler des huiles essentielles pures ou diluées, cela permet une absorption et une action plus rapide par un passage direct dans la circulation sanguine en évitant la digestion et l'effet de premier passage hépatique : leur action est alors plus efficace, plus rapide et plus générale sur l'organisme ( intéressant pour calmer une crise angoisse ponctuelle par exemple).   

  • Ne pas utiliser un milieu aqueux (eau, jus de fruit...) pour diluer des huiles essentielles, elles ne sont pas miscibles à l'eau.

  • !!! Éviter ou utiliser avec modération, les huiles essentielles dermocaustiques, chez les personnes souffrant de brûlures, d'ulcère à l'estomac ou de pathologies gastriques !!! En cas d'utilisation d'huiles essentielles irritantes , privilégier pour ces personnes la forme gélule.

Avaler les huiles essentielles dans des gélules

Les gélules aux huiles essentielles traditionnelles sont une préparation délicate à réaliser, il est recommandé de la faire effectuer par une pharmacie.

Remplir facilement soi-même ses gélules aux huiles essentielles

Cependant, Vanessences vous propose des gélules vides taille 0 acido résistantes 100 % d'origine végétale sans dioxyde de titane, que vous pouvez très facilement remplir vous même avec des huiles essentielles pures à l'aide d'un codigouttes ou diluées dans une huile végétale comme les préparations Vanessences spécifiques à la voie orale à l'aide d'une pipette compte gouttes.

L'utilisation de gélules permet de ne pas avoir le goût de l'huile essentielle dans la bouche ce qui est appréciable en cas de prises répétées.

Pour certaines affections comme intestinales par exemple, les huiles essentielles administrées via des gélules seront moins digérées au niveau de l'estomac donc garderont toutes leurs efficacités et propriétés pour agir au niveau des intestins.

Pour les personnes ayant une fragilité au niveau de l'estomac (gastrite, reflux gastro oesophagien, ulcère...), les huiles essentielles administrées sous forme de gélules seront beaucoup mieux tolérées.

gélules acido-resistantes végétales vides à remplir

Posologies de la prise des huiles essentielles par voie orale

Posologie recommandée chez l'adulte

(= âgés de plus de 15 ans) : (HE= Huile Essentielle)

1 goutte d'HE pour 25kg de poids 1 à 3 fois/jour sans jamais dépasser 10 gouttes d'huile essentielle pure par 24H chez l'adulte de plus de 15 ans et 3 gouttes d'huile essentielle par prise.

Pour une personne de poids moyen, on peut donc estimer que 6 (pour un poids de 50 kg) à 9 (pour un poids de 75 kg) gouttes d'huile essentielle pure par 24h réparties en 2 à 3 prises par jour est une dose raisonnable.

Une adaptation posologique plus faible est possible et parfois conseillée en fonction de l'état de santé , de la sensibilité et des capacités fonctionnelles des organes émonctoires (foie, reins, poumons, peau) du sujet traité (personnes âgées, personnes souffrant d'insuffisance rénale ou hépatique, personnes immunodéprimées, dénutries, déshydratées...).

 

Posologies recommandées chez les enfants :

Jamais d'huiles essentielles pures ou diluées par voie orale aux enfants et aux bébés de moins de 30 mois.

Chez les enfants de plus de 30 mois et de moins de 8 ans, il vaut mieux éviter la voie orale sauf en cas d'avis et de suivi d'un thérapeute et privilégier la voie cutanée toute aussi efficace

Entre 8 ans et 15 ans, la posologie moyenne est de 1 à 2 gouttes par prise 1 à 3 fois/jour en fonction du poids (respecter 1 goutte pour 25kg de poids maximum 3 fois par 24h, ne jamais dépasser 6 gouttes d'huiles essentielles pures par 24h ).

L'administration par voie orale chez les enfants âgés de 8 à 15 ans doit toujours se faire de manière diluée à l'aide d'un support (huile végétale, sirop d'agave, miel, dispersant spécifique oral pour huile essentielle).

Chez l'enfant, il faut absolument, éviter d'administrer par voie orale des huiles essentielles dermocaustiques contenant des phénols ou des cétones neurotoxiques.

En cas de doute, toujours demander l'avis d'un thérapeute expert en aromathérapie.

Vanessences vous propose une sélection d'huiles essentielles bio et de préparations d'aromathérapie utilisables pour les enfants.

Notion de durée du traitement par voie orale :

La durée de traitement varie en fonction de l'indication, de la pathologie, de sa gravité, de son ancienneté et de l'effet recherché.

En général, la durée de traitement se site entre 3 jours minimum à 7 jours maximum, pouvant aller jusqu'à 3 semaines pour certaines huiles essentielles ne présentant pas de danger en usage prolongé.

Lorsque les traitements dépassent 7 jours, Il faut absolument respecter des fenêtres thérapeutiques soit 5 jours sur 7 (arrêt de 2 jours) ou 3 semaines/mois ce qui permet un arrêt d'une semaine pour éviter de surcharger l'organisme en HE.

Si vous ne constatez aucune amélioration au bout de 3 à 7 jours de traitement, consulter votre médecin ou l'avis d'un thérapeute expert en aromathérapie.

Les femmes enceintes et allaitantes (cas particulier) :

Par principe de précaution, l'utilisation d'huiles essentielles pendant les 3 premiers mois résolus de grossesse sont formellement à proscrire.

Tout ce qui pénètre dans le corps par voie cutanée, orale ou par inhalation peut passer ou passe dans la circulation sanguine (c'est le cas des huiles essentielles) et être contre indiqué pour le fœtus. Les huiles essentielles peuvent également se retrouver dans le lait maternel et certaines peuvent être toxiques pour un enfant en bas âge.

Les huiles essentielles à cétones (neurotoxiques), à phénols (irritantes) et celles réputées "abortives" (comme la Menthe poivrée par exemple) sont pour ces raisons interdites pendant toute la durée de la grossesse et de l'allaitement.

Cependant, à partir du 4ème mois de grossesse et pendant l'allaitement, à des dosages faibles (2 à 3 % grand maximum en général 1%) et avec certaines huiles essentielles non abortives, non oestrogène-like, non phénolées, non emménagogues et non cétonées, il est possible d'utiliser sans aucun risque, des préparations à base d'huiles essentielles diluées dans une huile végétale ou un mélange d'huiles végétales (par contre, il faut éviter l'huile végétale de Nigelle qui contient toujours des traces d'huile essentielle de Nigelle riche en cétone).

La voie d'administration doit se limiter à la voie cutanée et la durée d'utilisation doit être limitée dans le temps surtout si l'application se fait au niveau de l'abdomen (pendant la grossesse) ou au niveau de la poitrine (pendant l'allaitement).

Notre docteur en pharmacie aromathérapeute propose sur le site Vanessences.fr des formules aux huiles essentielles adaptées et utilisables pendant la grossesse et l’allaitement: gamme Maternessences .

Bien retenir que la voie orale est à proscrire chez les femmes enceintes pendant toute la grossesse et pendant la période d'allaitement.

Préparation d'aromathérapie sur mesure